Aagard

Tickets:
<b>Kat. A</b>: 55 EUR | 33 EUR réduit<br><b>Kat. B</b>: 41 EUR | 25 EUR réduit<br><br>Kulturpass accepté<br><br>Réduction de 20 % à partir de 5 personnes<br><br>Supplément caisse du soir: 2,50 EUR

Jan Garbarek feat. Trilok Gurtu

samedi 30. avril 2022 20:00 samedi 30. avril 2022 22:30 Atrium

 

 

Avec ses sons inimitables de saxophone soprano et ténor, Jan Garbarek est l'un des artistes les plus marquants et captivants de la musique contemporaine. Pour son concert dans le cadre de la Journée internationale du jazz de l'UNESCO, il partage la scène avec le percussionniste et virtuose Trilok Gurtu.

En tant que musicien improvisateur, Jan Garbarek dit qu'il cherche à faire en sorte que son jeu « s'adapte au ton, à la texture et au tempérament de la musique. Il s'agit de trouver un langage commun ». 

La quête de ce langage a traversé le temps et l'espace, passant des chansons folkloriques de sa Norvège natale aux improvisations autour de la polyphonie médiévale, explorant la musique du sous-continent indien et du Moyen-Orient ainsi que le jazz. Au cours de ce voyage musical, les sons intensément concentrés de ses saxophones ténor et soprano comptent parmi les plus instantanément reconnaissables et obsédants de la musique contemporaine.

Jan Garbarek a acquis une renommée internationale au milieu des années 1970 en jouant avec l'European Quartet de Keith Jarrett, qui a sorti les albums Belonging, My Song et les enregistrements live Personal Mountains, Nude Ants et Sleeper.

Triptykon (1972) est le premier enregistrement sur lequel Garbarek utilise une chanson folklorique norvégienne.  En 1979, Garbarek enregistre Photo with Blue Sky, le premier d'une série d'albums avec le Jan Garbarek Group, un groupe de tournée régulier. En 2007, ils ont enregistré un album live intitulé Dresden. Comme le Guardian écrit à propos du groupe lors de la tournée de 2007 : « Le contraste entre un son intense de jamming et la simplicité songée des airs est toujours le mélange magique de Garbarek, mais cette version du groupe a une intensité exaltante. »

Officium, l'un des enregistrements les plus significatifs de la carrière de Garbarek, tisse des lignes aériennes et plongeantes autour de la polyphonie du quatuor vocal, créant des effets aussi envoûtants qu'inattendus. En 1999, une suite nommée Mnemosyne est créée, comprenant des matériaux musicaux plus éloignés dans le temps, tandis que Officum Novum explore le carrefour entre l'Est et l'Ouest, avec un accent particulier sur la musique arménienne.

L'imagination musicale inépuisable de Garbarek, si évidente dans ses collaborations avec Hilliard et dans d'innombrables autres projets, continue de le faire avancer. À propos de son parcours musical, il déclare : « Il ne s'arrête jamais vraiment. À aucun moment, on ne peut dire : ‘J'ai atteint quelque chose’. »

 

120 min.